بالأجنبي

Quand le roi préférait ses doigts à la fourchette!!

Nadine Sayegh-Paris

 Des objets plus décoratifs qu’usuels !

La transformation continuelle des ustensiles culinaires est indissociable de l’évolution du rapport que la société entretient avec l’alimentation. Et l’apparition des couverts d’apparat est bien là pour confirmer les grands progrès de la cuisine en général.

L’apparition des fourchettes, des cuillères et des couteaux est liée à une invention culturelle, sociale et hygiénique qui s’est progressivement imposée et généralisée à l’ensemble de la population quelle que soit sa condition. Comme le raconte Didier Le Fur, chercheur en histoire : “Le couteau et la cuillère sont des ustensiles qui ont apparu très tôt. Le couteau tout simplement parce que c’était une arme. Et la cuillère pour prendre les sauces du met collectif ». En effet, pendant longtemps, on se servait directement du plat principal et on mangeait avec les doigts car il n’y avait pas encore cette notion ‘d’assiettes’.

D’ailleurs Louis XIV lui-même, refuse pendant longtemps l’usage de la fourchette qu’il juge trop efféminée et préfère s’alimenter de manière plus virile. Ce qui conduit en 1763 l’anglais Tobias Smollet à critiquer ces Français qui mangent avec les doigts !

Alors que certaines personnes de l’entourage de François 1er et Charles Quint l’utilisent, finalement, la fourchette va acquérir une véritable popularité au XVIIIe siècle sur les tables de la bourgeoisie. La cuillère quant à elle, qui n’était pratiquement pas utilisée jusqu’à la fin du XVe siècle, va être l’instrument principal des paysans. C’est seulement dans l’Europe du XIXe siècle que chaque personne autour de la table commence à se servir pleinement de ses propres couverts pour porter les aliments à la bouche. 

Encore un objet importé d’Orient !

On trouve les premières traces de la fourchette à Constantinople, vers 350, puis au XIe siècle, à Venise, dans la dot d’une princesse byzantine. En France, c’est Catherine de Médicis qui en apporte dans ses bagages en 1533, et fait connaître la fourchette ‘en or’ à la Cour. Séduit par cet ustensile qui permet de manger sans se tâcher, Henri III lance véritablement la mode en 1574.

Même si pendant longtemps, la fourchette, le couteau et la cuillère sont réduits à des produits d’ornementation pour impressionner les convives, l’arrivée de l’univers des couverts Christofle en 1830 va apporter une richesse particulière àl’art de recevoir à la française’. Cette maison qui va s’imposer avec son orfèvrerie en argent massif !

D’un travail délicat et artisanal, le couvert en métal argenté est devenu une pièce maîtresse des arts de la table et de la cuisine …. à la française !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button