بالأجنبي

Júzcar, un séjour chez les Schtroumpfs !

Nadine Sayegh-Paris

L’Espagne a toujours été connue pour ses endroits touristiques magiques et exceptionnels. Et Júzcar en est un !

  Mélange de cultures belge et espagnole

Située à 113 km de la ville de Malaga, dans la province autonome d’Andalousie, Júzcar est devenu un point chaud pour les voyageurs du monde entier, l’un des plus reconnaissables d’Espagne. Autrefois village blanc traditionnel, ce lieu pittoresque a vite adopté le look des Schtroumpfs l’été 2011 et est devenu leur maison officielle, côtoyée du monde entier.

D’un projet temporaire à éternel ! Júzcar, ‘’Pueblo de los Pitufos’’

Parti d’une simple idée de promotion commerciale lancée par Sony Pictures, Júzcar se transforme en l’enclave paradisiaque de la région. En 2011, pour la sortie du film « les Schtroumpfs en 3D », Sony choisit précisément ce village endormi des collines andalouses pour sa longue tradition mycologique…Belle coïncidence avec ces Schtroumpfs, célèbres pour habiter des maisons dans les champignons !

En Espagne, les responsables de marketing acceptent le deal pour l’opportunité économique que cette affaire représente. Quant aux habitants, ils se mettent illico presto à la schtroumpfisation de leur village en transformant le blanc traditionnel andalou en bleu vif.

Et voilà que 5000 litres de peinture se font écoulés !

Ainsi, ce qui était momentané devient éternel devant l’afflux des visiteurs au village des Schtroumpfs. Les chiffres sont éloquents : dans ce petit bourg qui accueillait autrefois en moyenne 300 touristes par an, on n’en dénombre pas moins de 80 000 visiteurs dans les 6 mois qui suivent la transformation. Aujourd’hui 50 000, avec une baisse notable du chômage !

Magie, fantaisie et naturel !

Une fois à Júzcar, au-delà de la schtroumpfisation, un agréable sentier, porteur d’amandiers, de narcisses et de ciste blanc, mène le touriste vers de nombreux sites touristiques.

L’église Santa Catalina du XVIème siècle qui jouit d’une architecture rectangulaire remarquable et d’un toit plat cachant les vestiges d’une charpente mudéjar. Un autre arrêt obligatoire est celui de l’ancienne usine de fer blanc, la première d’Espagne, datant de 1731. Suivi du musée mycologique pour la variété de champignons qu’il expose, puisqu’à chaque automne, cette région magique en regorge de toutes sortes !

Aujourd’hui encore, ce joli village andalou continue à conserver sa remarquable couleur bleue, contrairement aux attentes prévues en 2017 suite à l’imbroglio financier déclenché par les héritiers de Peyo (l’auteur des Schtroumpfs) !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button