بالأجنبي

Le Ketchup cultivé sur Mars ?

Nadine Sayegh-Paris

 Moutarde, mayo, soya…mais incontestablement, la sauce la plus populaire reste le ketch up.

Et pourtant ce condiment populaire qui éblouit petits et grands, à la saveur aigre-douce, n’a pas toujours existée ni associée à la fabrication Heinz, non plus !

Découvertes depuis l’antiquité romaine, environ 200 ans avant JC, les sauces ont toujours été là pour apporter plus de saveurs aux plats. Et c’est le garum que nous retrouverons le plus souvent, cette sauce typiquement romaine fabriquée à base de poisson fermenté.

Et Henry John Heinz n’a rien inventé !

Beaucoup plus tard, au XVIIe siècle, des Britanniques établis dans le sud-est de la Chine y découvrirent une sauce de saumure de poisson préparée en Orient et appelée ké-tsiap. Voyageant à travers les océans, c’est en 1812 que James Mease, médecin et horticulteur de Philadelphie, publie une recette de catsup agrémentée d’un fruit originaire du Nouveau Monde : la tomate. Et le tout est transformé pour par simple déformation linguistique et donne le ketchup.

Mais d’où vient alors cette grande renommée du ketchup Heinz ?

En 1869, ce simple  vendeur de briques installé en Pennsylvanie se convertit au commerce du raifort et à la fabrication d’une sauce, assez originale, à base de tomates bien mûres, de sel, d’épices et de vinaigre, à laquelle il ajouta le sucre. En 1905, cinq millions de bouteilles de cette sauce magique sont écoulées dans le pays. Et Aujourd’hui, 650 millions à travers le monde.

Très vite, le ketchup Heinz est produit en masse et se prépare même à atteindre bien au-delà.

Et si on cultivait des légumes dans l’espace pour agrémenter la cuisine ‘céleste’ !

But recherché des astronautes pour trouver une certaine autonomie et rappeler tout simplement l’environnent terrestre. Mais pour pousser, les plantes ont besoin de lumière, de CO2 et d’eau. D’où l’idée de commencer par cultiver des tomates, cette plante, autogame, capable de s’autoféconder.

Et la Heinz intervient en dévoilant ses 1ers essais effectués il y a un certain temps : « Les tomates utilisées ont été cultivées dans un sol à la composition chimique proche de celle du régolithe martien et dans des conditions semblables à celle de la planète rouge ».

D’ailleurs, cette expérience se poursuit et se généralise. Actuellement au Pérou, des chercheurs essayent de faire cultiver des pommes de terre sur Mars, et pourquoi pas de la boisson pour accompagner les mets !  Ainsi Budweiser a déjà envoyé des graines d’orge dans l’espace pour voir si l’on peut y brasser de la bière !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button