بالأجنبي

Les pauvres recyclent aussi

Nadine Sayegh-Paris

Il est alarmant de constater qu’à l’heure actuelle jusqu’à 91% des déchets plastiques produits dans le monde ne sont pas recyclés. Absence de conscience ou mauvaise gestion !

Recycler c’est réparer, rénover et produire de nouvelles ressources afin de réduire la pollution et le gaspillage. Aujourd’hui, la plupart des plastiques sont fabriqués à partir de pétrole brut ou de gaz naturel. C’est surtout le naphta, issu de l’industrie pétrochimique qui est utilisé. Il s’agit d’un liquide obtenu après de nombreuses opérations de raffinage du pétrole brut.

En occident, des technologies d’identification existent mais elles sont très coûteuses.

Comme le recyclage des matières plastiques est un enjeu pour la protection de l’environnement, il est crucial que le consommateur soit en mesure d’identifier facilement les différents types de plastiques pour les jeter dans le bon conteneur et permettre son possible recyclage. 

Le Möbius des matériaux recyclables

En général chaque emballage en plastique possède un logo en triangle à 3 flèches suivant 7 codes. Il est appelé ‘le cercle de möbius’, émis dans les années 80 par la Society of the Plastics Industry. En général, les plastiques qui se recyclent appartiennent essentiellement aux familles des polyéthylènes téréphtalates (PET), des polyéthylènes haute densité (PEHD) et des polypropylènes (PP). Les plus répandus dans nos maisons sous forme d’emballages alimentaires et ménagers.

Aujourd’hui, un nouveau détecteur de plastique a été inventé pour identifier les différents types de plastiques et optimiser ainsi le recyclage. Jerry De Vos, un jeune diplômé en design industriel des Pays Bas, a créé un dispositif portatif exploitant la lumière infrarouge pour détecter les composants plastiques : « le plastic scanner » indique à l’utilisateur de quels matériaux un objet se compose. Il vient de remporter le prix du développement durable décerné par le James Dyson Awards 2021 et 35000 euros pour poursuivre le développement de son invention.

Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères, mais  en prenant en compte les déchets professionnels (BTP, industrie, agriculture, activités de soin), on atteint 13,8 tonnes de déchets produits  par an et par habitant. Les déchets en question sont répartis ainsi:

- Incinération : 30 %

- Décharges : 36 %

- Valorisation matière (recyclage) : 20 %

- Gestion biologique (compostage/méthanisation des déchets organiques) : 14 %

En Orient, dans beaucoup de pays, on a vu naitre récemment une nouvelle profession pratiquée par des milliers d’adultes et de mineurs « Le nabash ». Chaque jour, ils déterrent des poubelles les matières recyclables pour les revendre. Source principale de revenus, ils contribuent ainsi, à leur façon, au processus de nettoyage !

Ils collectent les déchets, les transportent à la décharge centrale qui les comprime, les décompose et les transfère à l’usine de recyclage. Ils vendent de la sorte plus d’un kilo de carton et de plastique par jour.

A chacun ses moyens !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button