بالأجنبي

Des ricanements à la reconnaissance : la belle histoire de Maria Montessori !

Nadine Sayegh-Paris

En ce début de rentrée scolaire, l’esprit de tous les parents est orienté vers la meilleure éducation à offrir à leurs petits bout ’choux. Et surtout quelle méthode y adapter !

Il y en a une qui a bien su se distinguer parmi tant d’autres, et pourtant, son affirmation n’a pas été des plus anodines !

En 1892, Maria Montessori, le pas ferme, entre dans l’amphithéâtre de l’école de médecine à Rome. Seule femme à l’époque, elle provoque un ricanement général de la part de tous les étudiants, masculins !

Mais son défi ne s’arrête pas là. Celle qui deviendra la 1ère femme médecin d’Italie est surtout connue pour être « La passionaria des petits décrocheurs scolaires ».

De son stage à l’hôpital psychiatrique des jeunes malades, elle en apprend la patience et se passionne pour la pédagogie, jusqu’à aller fonder ‘la Maison des enfants’ dans un petit quartier pauvre de Rome en 1907.

Et dire que ‘ces petits sauvages’ vont devenir de grands instruits grâce à une simple méthode pédagogique, basée sur la confiance, l’autonomie et l’apprentissage en douceur.

Sa pédagogie repose sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant : « Apprends-moi à faire seul et à penser par moi-même », écrit Maria Montessori dans ses travaux. « Lenfant est acteur de son développement ». Et pour cela, l’enfant a besoin d’un bon matériel, bien adapté :

« Il doit être attirant, attractif et autocorrectif, cela veut dire que l’enfant doit se rendre compte lui-même de l’erreur qu’il a faite, pour la corriger ».

Longtemps critiquée dans son propre pays, l’arrivée de Mussolini, ex-instituteur, va changer les esprits, car il lui promettra la mise en place d’écoles selon ses propres préceptes.

Cependant, en voyant la politique menée par le Duce en Italie, ‘la dottoressa’ refuse toute collaboration et s’exile en Espagne en 1934.

D’ailleurs, c’est peut-être pour cette raison-là que, jusqu’à aujourd’hui, cette méthode reste effacée dans son propre pays. On y compte environ 25 000 écoles Montessori dans le monde, en grande partie aux Etats Unis, en Allemagne, en Grande Bretagne et en France (environ 150).

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button