بالأجنبي

Elections françaises et anecdotes présidentielles

 Nadine Sayegh-Paris 

Les dimanches 10 et 24 avril, les Français ‘se précipitent’ aux urnes pour élire le président du prochain quinquennat. Et dire qu’il y a 70 ans, les femmes votaient pour la première fois. Plus d’un siècle après l’instauration du suffrage universel masculin !

D’une république à l’autre !

À la suite de la destitution de Louis XVI en août 1792, la France a désespérément besoin d’un pouvoir fort. Le 21 septembre 1792, la Convention est élue au suffrage universel masculin et institue la Première République (1792-1804).

Après pleins de remous politiques, la IIe République est proclamée en 1848 et durera 4 ans. Quant a la IIIe République (1870-1940), elle sera celle qui scelle la défaite de Napoléon III face aux Prussiens.

Après la Libération, en 1945, les Français expriment par référendum leur volonté de passer à une IVe République, chose faite le 27 octobre 1946.

En 1958, le soulèvement des pieds-noirs d’Alger contre le régime provoque l’instauration de la Ve République qui se distingue des régimes précédents par « un exécutif fort, une stabilité gouvernementale et la création d’une justice constitutionnelle ».

  1. 12 candidats en lice dans un contexte politique, sanitaire, économique et environnemental particulier

Il s’agit de la douzième élection présidentielle de la Vème République et la onzième au suffrage universel direct. Douze candidats déclarés officiellement, dont 4 femmes, après la validation de 500 parrainages et la déclaration de leur patrimoine.

Une ambiance particulière accompagnée d’une montée de l’extrême droite, d’une absence de leadership à droite, d’une union à gauche, et une belle présidence française de l’Union européenne.

Quelques anecdotes présidentielles

L’élection présidentielle de 1848 s’est conclue par la victoire écrasante de Louis-Napoléon Bonaparte, avec plus de 74% des voix, seul président élu au premier tour au suffrage universel masculin pour un mandat de quatre ans !

Félix Faure meurt en 1899 au palais de l’Élysée dans les bras de sa maitresse.

Le 23 mai 1920, lors d’un voyage de nuit en train, le président Paul Deschanel se retrouve en pyjama sur la voie. Incommodé par la chaleur, il avait ouvert l’une des fenêtres du wagon, s’était penché et avait basculé.

En 1953. Les députés et les sénateurs sont réunis pour désigner un successeur à Vincent Auriol. « La situation s’enlise à tel point que certains suffrages se portent sur des candidats non déclarés ». Six jours et treize tours plus tard, l’impasse prend fin avec l’élection de René Coty.

Alain Poher, président à deux reprises, sans être jamais élu. En 1969 à la démission de Charles de Gaulle et en 1974 au décès de Georges Pompidou.

Quant à François Mitterrand, il sera le président, resté le plus longtemps au pouvoir avec ses deux septennats.

Ainsi, d’un président à l’autre, des bribes de souvenirs surgissent. Attendons le 24 avril pour en avoir davantage !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button