بالأجنبي

Les tongs d’été. Des Pharaons aux fashionistas !

Nadine Sayegh-Paris

Savates, tongos, claquettes ou slaches, les tongs en caoutchouc, symbole de plage et de confort, ont une longue histoire à nous raconter !

C’est au Brésil, sur les plages de Copacabana qu’on les voit apparaitre dans les années 20 pour la 1ère fois. Mais ce n’est qu’en 1964 que la fameuse marque brésilienne Havaianas dépose son brevet.

Cependant, en cherchant bien, on trouverait une trace de leur existence depuis une époque bien lointaine. Il y a 4 500 ans avant J-C, les Égyptiens imaginent une chaussure faite d’une semelle en feuille de papyrus tressée et d’une bride en cuir. Et le premier modèle est né !

D’abord utilisée par les travailleurs, la tong devient petit à petit la sandale nationale et est même portée par les pharaons !

En effet, quelle ne fut pas la surprise des archéologues en1922 d’en découvrir une quantité importante dans les tombes de Toutankhamon. Exactement 47 paires de ces sandales ! En bois nacré, en cuir, en papyrus, et même en or. Car à chaque matière son rang social.

Havaianas, qui veut dire « hawaïennes » en portugais, a la vertu d’être simple, pratique, confortable, peu chère pour les habitants des bidonvilles.

Elle a traversé bien des civilisations, car après les Pharaons, ce sont les Perses, les Romains et les Indiens qui l’adoptent, mais finalement ce sont les Japonais qui inspirent l’actuel modèle brésilien avec leurs Zōri. Cette chaussure portée dès le VIII siècle et constituée de paille de riz.

Depuis, la tong connait un succès planétaire. Elle est aujourd’hui un accessoire de mode des fashionistas, dont les formes les plus chères peuvent atteindre jusqu’à 15 000 euros, ornées d’or et de diamants. Aussi, avec ses 550 magasins éparpillés dans une centaine de pays, Havaianas vend en moyenne 7 paires de tongs par seconde !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button